Les Mourabitounes à la CAN, fait majeur de l’année sportive en Mauritanie

29/12/2018

Apanews - Le 18 novembre dernier fut un jour mémorable pour le sport en Mauritanie et, sans doute, une date marquante de l’année 2018 : la sélection nationale de football, les Mourabitounes, se qualifie, pour la première fois de l’histoire, pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019.

En battant le Botswana à Nouakchott par 2 buts à 1, les Mauritaniens ont également fini premiers de leur groupe, en attendant un dernier match contre le Burkina Faso, en mars prochain à Ouagadougou.

Le héros de cette rencontre, jouée en présence du président Mohamed Ould Abdel Aziz dans un stade plein à craquer, a été à l’unanimité du public, l’auteur du doublé salutaire : Ismaël Diakité. Il est l'attaquant de l'US Tataouine, un club de première division en Tunisie.

En dépit du fait que les Mourabitounes aient encaissé un but à la 5e minute, Diakité a réussi à remettre les pendules à l’heure en marquant à la 20e minute, avant d’asséner le coup de grâce à 6 minutes de la fin.

A peine le match terminé, les supporters à Nouakchott et dans les grandes villes intérieures se sont lancés dans des scènes de liesse qu’ils maitrisent très bien, avec des défilés motorisés brandissant le drapeau national et nourris de klaxons, de youyous et d’applaudissements.

Une explosion de joie à la gloire de l’équipe nationale et de sa star Diakité pour avoir propulsé le pays vers la prochaine CAN, prévue initialement du 15 juin au 13 juillet prochain au Cameroun, avant d’être déplacée dans un autre pays qui reste à déterminer.

La gloire aussi, c’est celle de l’entraineur français Corentin Martins, ancien joueur à l'AJ Auxerre, qui a dit ressentir « une joie immense » après cet exploit historique.

Cette qualification pour la CAN 2019 n’est pas un hasard, c’est le résultat de tout ce qui a été fait depuis plusieurs années, a cependant commenté M. Martins, aux commandes des Mourabitounes depuis 2014.

MOO/cat/APA  

Lus: 626