Biram : Le régime a pillé les biens du pays et des citoyens et instauré le concept de haine

03/01/2019

Alwiam – J’ai rencontré le Président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz à deux reprises, sans constater une sincérité dans sa volonté de lutter contre l’esclavage, a affirmé mercredi 2 janvier courant, le député Biram Ould Dah Ould Abeid, au cours d’une conférence de presse organisée à son domicile à Riyadh, dans la capitale Nouakchott.

Depuis, j’ai décidé de ne plus rencontrer le Président secrètement, a-t-il ajouté, réitérant la poursuite, en dépit des persécutions le visant, de son combat pacifique. Le pouvoir est un système de trucage de la religion et de la politique ainsi que de division du peuple mauritanien et d’invention de différends entre ses composantes, a-t-il indiqué.

 Le régime a pillé les biens du pays et des citoyens et instauré le concept de haine, dont il appelle aujourd’hui à la lutte, en ciblant des segments précis et en œuvrant à leur poursuite et à leur faillite, soulignant dans la foulée les tracasseries dont fait l’objet Bouamatou et certains politiques.

Le député et leader de l’IRA a évoqué d’autres sujets dont les conditions de sa détention et son procès, qu’il a qualifiés d’injustes.

 Traduit de l’Arabe par Cridem 

Source:Alwiam

Lus: 68