Echec de la candidature unique de l’AEOD : Le ver était dans le fruit ?

13/03/2019

Echec de la candidature unique de l’AEOD : Le ver était dans le fruit ?


Le Calame - L’opposition mauritanienne n’a pas réussi à se donner un candidat unique pour la prochaine compétition présidentielle, prévue en principe, en juin prochain. Ce n’est pas une surprise car nombre d’observateurs et acteurs politiques de cette coalition hétéroclite étaient très sceptiques depuis le lancement de cette option.

Les discussions s’enlisaient depuis plusieurs semaines. On est enfin arrivé au constat de l’échec ; la poire a été coupée en deux parties. Égales ou inégales, peut importe. Le mal est fait.

Tawassoul soutient le candidat externe à l’opposition, Sidi Mohamed Ould Boubacar dont le chemin n’a jamais croisé celui de l’opposition avant cette échéance, qualifiée de cruciale et le reste de l’opposition, partisane d’une candidature interne, a choisi de miser sur un autre candidat de l’alliance électorale de l’opposition démocratique (AEOD).

Les déclarations de certains leaders des islamistes dont le parti est accusé de ne pas jouer franc jeu, auguraient de l’échec de cette option. Le ver était donc dans le fruit.

L’AEOD a fini de prouver son incapacité à s’unir derrière un seul candidat, et c’est peut être mieux ainsi, nous disait, il y a 3 jours, un des leaders de l’opposition. Il relevait que les Khadihines et les islamistes n’avaient comme seul trait commun que l’opposition au régime en place. Les tractations ont étalé au grand jour leurs divergences. Idéologiques peut-être.

Les militants et sympathisants de l’opposition vont donc déchanter. L’engagement de se retrouver en cas de 2e tour, derrière un candidat de l’opposition bien placé a-t-il un sens ? La question mérite d’être posée. Les uns et les autres trouveront toujours un moyen d’étaler leurs divergences au grand jour. La démocratie en pâtira, le pouvoir jubilera, et l’alternance attendra ! 

source le Calame

Lus: 28