Présidentielle 2019 : Conférence de presse conjointe des candidats de l'opposition [LES DETAILS]

01/06/2019

                         

                                                                                                                                                           

             cridem/                           Alakhbar - Les quatre candidats à l’élection présidentielle du 22 juin 2019, en l'occurence Kane Hamidou Baba, Sidi Mohamed Ould Boubacar, Mohamed Ould Maouloud et Biram Dah ABEID, ont organisé vendredi 31 Mai une conférence de presse conjointe.

Ils ont évoqué dans leur intervention la Ceni, l’impression des bulletins de vote …C'est la deuxième fois que ces quatre candidats font une sortie commune pour informer l'opinion publique sur le processus électoral.

Notre position est unifiée tant au premier tour qu’au second, dit Biram

Les 4 candidats à la Présidence appartenant à l'opposition sont unis et s'accordent qu’ils sont les porte-voix de cette force et qu’ils unifieront leur position, dans le second tour des élections, a dit Biram Dah Abeid.

Nous avons enregistré de nombreuses violations dans la préparation de ces consultations, dont la poursuite signifie la confiscation de la volonté du peuple mauritanien, a-t-il ajouté.

(https://alakhbar.info/?q=node/18036)

Le pouvoir tient à un processus unilatéral et nous la rendons responsable de ses suites (Ould Boubacar)

Ce qu’on peut noter, est la détermination des autorités à poursuivre la gestion unilatérale du processus électoral, a dit, quant à lui, le candidat Sidi Mohamed Ould Boubacar.

Les candidats de l'opposition ont convenu de rejeter la fraude, a-t-il ajouté, rendant le gouvernement responsable des conséquences de toute élection non transparente.

Nous avons convenu par ailleurs, de déployer tous les efforts pour empêcher la fraude, à laquelle le pouvoir tient, a-t-il dit, soulignant qu’ils ont interpellé la Ceni, pour mettre en place des instruments propres à lutter contre ces agissements.

La fraude est multiforme, dont le dernier concerne les bulletins de vote, a-t-il dit.

Confier leur impression à l’homme d’affaires, le plus engagé dans le soutien du candidat du pouvoir, constitue un défi à la loi et aux règles d’attribution des marchés, a-t-il dit.

(https://alakhbar.info/?q=node/18037)

L’opération électorale est entre les mains d’une partie et la question du bulletin de vote est dangereuse, dit Ould Maouloud

Les élections sont actuellement confisquées car leur organisation est entre les mains d’une seule partie, après le soutien déclaré par tous les partis représentés dans la Ceni au candidat du pouvoir, a dit Ould Maouloud, affirmant que les candidats de l'opposition ne resteront pas silencieux devant cette mascarade.

Il a qualifié également l’attribution du marché relatif à l’impression des bulletins de vote à une société appartenant à l'homme d'affaires Zeine Abidine Ould Cheikh Ahmed, de risqué, jugeant par ailleurs opaques, les conditions de cette attribution.

Nous avons convenu de faire face à cet enlèvement du processus électoral, a-t-il dit, précisant que l’unité des candidats de l’opposition sera leur arme commune pour affronter la fraude.

Les candidats de l'opposition ne boycotteront pas les élections et ne les laisseront pas entre les mains de l'autre partie, a-t-il souligné, assurant qu’ils prendront toutes les mesures nécessaires pour garantir la transparence des élections.

https://alakhbar.info/?q=node/18038

Lus: 126