Quoi attendre des 100 jours de Ghazwani si les semaines sont chaotiques?

16/09/2019

Qui d'entre vous me parlait des 100 jours du Général Ghazwani ? alors je me permets de lui donner un avant goût de ses premières semaines avant les 3 mois.Il s'agit des 47 officiers recrutés sur la base ethnique, il s'agit des inondations du Guidimakha avec des pertes humaines et matérielles considérables sans le déplacement du chef de l'état, lui même et sans décréter un état d'urgence ou de catastrophe nationale pour faire bénéficier cette région du secours et de l'aide internationale contrairement à ce que d'autres villes ou régions ont connu par le passé, on peut citer entre autres Tintane et les Hods. Il s'agit aussi de la nomination de l'ex Ministre Ould Diay à la place de HASSANA Ould Ely à la direction de la SNIM pour avoir fourni un rapport accablant sur les conditions de la mauvaise gestion de cette société nationale dont les ressources sont indispensables pour le développement de toute la Mauritanie. Il s'agirait aussi de l'annonce publique du tout nouveau Ministre porte parole du gouvernement qui, à peine nommé, déclare la continuité d'une politique vomie par tous les Mauritaniens, comme si 50%n'avait pas dit non à cette politique suicidaire pour le pays. Il s 'agirait aussi pendant ses longues semaines de remarquer d' une manière exponentielle l'insécurité grandissante partout en Mauritanie ou personne ne peut dormir en pleine lune comme cela fut notre passé et histoire dans ce pays, sans rentrer dans les détails de l'insécurité routière ou les morts se comptent par des dizaines sur la route de" l' espoir". Comme la coupe est pleine, je m'arrêterai à la cherté de la vie avec les augmentations sans fin des prix, sans oublier l'arnaque des banques Mauritaniennes soutirant des frais incroyables aux pauvres citoyens dans leurs maigres économies lors des opérations de retraits et de transferts. En peu de temps peut on battre ce record d'instabilité sociale et économique,? Quand on voit quelques citoyens, ces jours ci à travers la toile, réveiller le démon de la guéguerre linguistique sans que cela ne soit qualifiée d'incitation ou de provocation à la haine raciale,on se demanderait ce que la fameuse marche de Janvier 2019 aurait servi. Vous m'avez dit les 100 jours, moi je vous parle de quelques semaines seulement pour ne pas dire un mois maximum, jugeons et ouvrant les yeux pour la suite. sur la page FB Ibnou Diagana à Paris France

Lus: 591