Mauritanie: un front des partis réclame la justice contre l’ancien président Ould Abdel Aziz

20/11/2019


                                                                                                                                                           

                                        Senalioune - Un front des partis d’opposition a réitéré sa demande d’ouvrir une enquête urgente et sérieuse sur l’état des institutions nationales affectées par la corruption, accusant l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz de s’enrichir au gré des biens de l’Etat.

Ce front comprend l’Union des forces pour le progrès, RFD et l’INAD, a déclaré que la gouvernance catastrophique de l’ancien président a conduit à une pauvreté généralisée parmi les citoyens à tous les niveaux et dans toutes les régions du pays, y compris dans les classes moyennes, ainsi qu’au chômage.

Dans un communiqué publié à l’occasion du retour dans le pays d’Ould Abdel Aziz, le front a fermement condamné toute tentative de dissimulation et de protection des fauteurs de troubles, et appelle le peuple mauritanien à défendre ses droits sans limitation.

Le front souligne son attachement à la nécessité d’organiser un dialogue politique inclusif, mettant fin à la crise politique qui sévit depuis plus de dix ans, et de mettre fin à la corruption endémique qui règne dans les locaux de l’État et de conduire à la stabilité du pays dans un environnement tumultueux et à l’instauration d’un état de justice et de démocratie.

Le front a déclaré qu’Ould Abdel Aziz avait fait des biens de l’Etat une propriété privée, en accordant des licences lui permettant d’explorer les biens du pays comme l’or, le fer, le cuivre, le pétrole, le gaz, ainsi que l’exploitation du poisson. et des terres pour l’agriculture.

Lus: 516