Le film Ganda d’Ousmane Diagana reçoit la mention spéciale du jury officiel du Festival de Khouribga

25/12/2019

Cridem Culture - Le film « Ganda, le dernier griot » du cinéaste mauritanien Ousmane Diagana a reçu samedi la mention spéciale du jury officiel du Festival de Khouribga.

Ousmane Diagana a reçu ce prix lors de la clôture de la 11ème édition du Festival international du film documentaire de Khouribga. Le film « Ganda, le dernier griot » reçoit ainsi sa première distinction. Le film a participé à de nombreuses compétitions dont le pestigieux FESPACO où il a été, lors de sa dernière édition, sélectionné parmi 21 films dans la catégorie "Documentaire long métrage" par le comité de sélection.

Ousmane Diagana est le réalisateur du film "La blessure de l’esclavage", mais également de "Le Rêve" (2008), "La couleur de mes amis" (2009), "Le cinéma mon pays et moi" (2009) et "Ma démocratie" (2009).

Résumé du Film

Après le bouleversement socioculturel postcolonial en Afrique, la caste des griots est peu à peu devenue une caste de musiciens professionnels.

Ganda est une exception : il a su rester dans la pure tradition des griots en perpétuant la transmission des valeurs de la société́ soninké et de la mémoire collective africaine. Quand il décède en 2009, c’est le baobab qui s’écroule, la mémoire de ma société qui risque de s’éteindre.

J’ai décidé́ de refaire le dernier voyage de Ganda, de Paris où il est décédé́, à Maréna près de Kayes au Mali où il est enterré. Ses anciens amis nous conteront son histoire singulière et, par l’analyse du sens de ses paroles, nous feront comprendre la place prépondérante qu’ont le chant et la musique dans la vie des africains. 

source: cridem

Lus: 254