Un militant antiesclavagiste français refoulé "par erreur" à son arrivée en Mauritanie

11/01/2020

 Médiapart - Les autorités mauritaniennes ont refoulé vendredi le militant français antiesclavagiste Jean-Marc Pelenc à son arrivée à Nouakchott.

Mais il s'agissait d'une "erreur" et il pourra revenir "quand il le voudra", a annoncé l'instance officielle chargée de la défense des droits de l'homme dans ce vaste pays d'Afrique du Nord-Ouest.

M. Pelenc était à la tête une délégation de l'association de défense des droits de l'homme Française Ira-France-Mauritanie, composés du secrétaire général le professeur Bruno Canevinc, de la présidente des docteurs Catherine Poivr d'Arvir et Marie Pelenc, respectivement présidente d'honneur et membre du bureau d'Ira-Fm.

"La mission venait en visite en Mauritanie avec le but de faire le tourisme et de rencontrer l'ambassadeur de France en Mauritanie, les autorités mauritaniennes mais surtout le président des réseaux Ira dans le monde et président d'Ira-Mauritanie, le député Biram Dah Abeid", a expliqué IRA-Mauritanie dans un communiqué.

Lus: 836