Accueil
OCVIDH | Organisation Contre les Violations des Droits Humains|ADMIN
OCVIDH

 Elections du 1er septembre : Achat des consciences et bourrage des urnes/Par Moussa Ould Ebnou


nombre de lecture: 39


13/09/2018

Le Calame - La Mauritanie a pu relever un grand défi en organisant les élections législatives, régionales et municipales du 1er septembre 2018. Ce scrutin a mis en concurrence un nombre record de participants : 502 listes aux couleurs de 98 partis politiques représentant la majorité et opposition. 

Malheureusement, ces élections ont été entachées de graves irrégularités, notamment l’utilisation abusive des moyens de l’État par le Président de la république -devenu directeur de campagne de l’un des partis rivaux - l’utilisation d’argent sale dans tout le pays pour acheter les consciences des électeurs, le bourrage des urnes et l’annonce de résultats inattendus pour certains candidats...

Le scrutin a été caractérisé par le manque de transparence et les nombreuses violations graves ont mis en cause la crédibilité des résultats, ce qui peut entraîner la réticence des citoyens à participer à la vie politique et nuire à leur confiance dans la politique et les institutions élues. 

Le déroulement de ces élections a constitué un revers majeur dans le processus démocratique, qui a choqué l'opinion publique, amenant les Mauritaniens à douter de l’indépendance de la Commission électorale et à s’interroger sur sa capacité à organiser les échéances électorales à venir. 

Le calame pour la source