Accueil
OCVIDH | Organisation Contre les Violations des Droits Humains|ADMIN
OCVIDH

Elections du 1er septembre : Le Manifeste des Haratine adhère au MPR [PhotoReportage]


nombre de lecture: 269


22/07/2018

 

Le Calame - Le Mouvement pour la Refondation (MPR) vient de bénéficier d’un important renfort à la veille des élections locales de septembre prochain.

Le Manifeste pour les droits politiques, économiques et sociaux des Haratines a officialisé, hier, jeudi, après midi, son adhésion au MPR présidé par Dr. Kane Hamidou Baba. La cérémonie du ralliement s’est déroulée à l’ancienne maison des jeunes en présence d’une foule de militants et sympathisants des deux parties. Ce fut également l’occasion pour deux autres groupes, à savoir, des jeunes de Toujounine et des cadres du Ksar d’annoncer leur entrée au MPR.

Une véritable ambiance de fête ponctuée de musiques et de quelques pas de danses. Dans un discours prononcé à l’occasion, Mohamed Vall Ould Handeya, très applaudi a expliqué les raisons qui ont poussé le Manifeste à choisir le MPR.

Ce choix n’est pas fortuit, il intervient après mûre réflexion et une analyse de l’arène politique, a indiqué d’emblée, l’ex commandant Ould Handeya avant d’ajouter que « le MPR est le meilleur choix pour nous parce que son président est une personnalité d’envergure nationale, respectable et respectée, son programme de société qui œuvre pour une Mauritanie égalitaire, inclusive d’où sont bannis l’esclavage, l’exclusion et la marginalisation, cadre parfaitement avec les objectifs de notre organisation ; c’est dire donc que nous partageons beaucoup de choses avec ce parti et son président».

C’est un jalon important qui vient d’être franchi avec cette adhésion, fait observer le président du Manifeste. Poursuivant son propos, Ould Handeya a indiqué la Mauritanie d’aujourd’hui est prise en otage par une oligarchie militaire, des chefs de tribus et des religieux qui maintiennent les populations dans l’ignorance afin de mieux les exploiter ; ils ne veulent pas d’une Mauritanie réconciliée, tonne-t-il.

Le pouvoir en place n’est pas en mesure d’apporter des solutions aux maux dont souffre le pays. Avec le MPR, nous allons nous battre pour casser ces barrières, pour refonder la Mauritanie sur de nouvelles bases, pour bâtir une Mauritanieunie, égalitaire et fraternelle.

Mouhamed Vall Ould Handeya a enfin souhaité plein succès aux candidats du MPR, dont les cadres du Manifeste pour les prochaines élections, mais également à ceux du FNDU et autres alliés dans la prochaine bataille.

Prenant la parole de son côté, le colonel à la retraite, Oumar Ould Beibacar a expliqué qu’il a renoncé à son projet de création d’un parti qui devrait s’appeler le PPM-Ere Nouvelle pour continuer l’œuvre des bâtisseurs de la Mauritanie parce que le président Kane l’a convaincu d’adhérer au MPR dont les objectifs cadrent bien avec les siens.

Fidèle à sa verve, il a passé en revue toutes les formes d’exclusion et de marginalisation des négro-africains et des Haratines particulièrement sous le régime des kakis. Il a cité les différentes revendications de ces composantes du pays, depuis 1966 jusqu’au dernier mémorandum des Oulof.

Ould Beibacar a invité tous les mauritaniens épris de paix et de justice, soucieux de l’avenir de leur pays de se donner la main pour bouter dehors le système injuste et inégalitaire en place dont les actions sapent l’unité et la stabilité du pays.

Prenant la parole à son tour, le président du MPR, s’est réjoui de l’adhésion des différents groupes à son parti, en particulier les militants et cadres du Manifeste, avec à leur tête Mohamed Vall Handeya. HBK a rappelé que le MPR s’est fixé comme objectif la refondation de la Mauritanie sur des bases nouvelles, c’est pourquoi il se veut un creuset de la Mauritanie de demain.

Au sein du MPR, cohabitent l’ensemble des mauritaniens soucieux de l’avenir de leur pays, de sa stabilité, de son unité ; une Mauritanie d’où sont bannis les maux que injustices, exclusions de toutes sortes, la marginalisation etc. Le MPR s’est battu, depuis sa création en 2009, et continuera à se battre pour son projet de société, loin de la surenchère et de l’extrémisme, a rappelé HBK.

Parlant des élections à venir, le président Kane n’a pas manqué d’exprimer les craintes de l’opposition de voir le pouvoir user de la fraude qui a déjà commencé à travers une CENI incapable, pour s’imposer, mais, il trouvera sur son chemin, une résistance forte, une opposition réunie dans des coalitions et alliances déterminées, a prévenu HBK.

Tenez bon, la victoire est au bout de l’effort, a lancé HBK. Notons que le MPR est en alliance avec d’autres partis du FNDU dans certaines circonscriptions.

Enfin, le président Kane, après avoir salué l’ensemble des candidats de son parti, dont les nouveaux adhérents, les militants des différentes sections et sous sections, leur a souhaité plein succès pour les échéances en vue. Mention spéciale a été adressée à la diaspora de l'Europe dont la candidate à la députation, Binta Ousmane Kane était présente à la manifestation.

Pour y arriver, précise le président Kane a invité l’ensemble des militants et sympathisants à s’inscrire massivement sur les listes électorales pour permettre au parti d’atteindre ses objectifs.

Auparavant, la présidente du conseil national des femmes du MPR, Mme Binta Kane avait d’abord souhaité la bienvenue aux nouveaux adhérents, aux militants sympathisants du parti ; elle a ensuite rappelé que si le MPR se massifie ainsi, c’est parce que son projet de société et son président sont plus que crédibles et pertinents. Elle a enfin demandé à tous les militants et sympathisants à s’investir pour faire triompher le MPR, le soir du 1er septembre prochain.

De leur côté, le chef du groupe des cadres du Ksar, Cheikh Tourad, candidat du MPR pour la Mairie du Ksar et Aly Moulaye, chef du groupe des jeunes de Toujounine, après avoir salué et loué la l’action et les qualités de leur nouveau parti ont justifié leur adhésion au MPR par le souci de contribuer à briser les barrières et à renforcer l’unité nationale. Ils se sont engagés à apporter leur contribution pour l’élargissement des bases du MPR dans leur fief respectif.

Réaction d’El Bou Ould Hemet, cadre du Manifeste

« Nous venons de sceller, une alliance stratégique qui vise à casser les barrières entre les communautés Harratines et négro-africaines, nous voulons montrer aux mauritaniens que cela est possible parce que ces groupes ont plus de choses qui les unissent que celles qui les séparent ; elles partagent la douleur et le fardeau de l’exclusion et de la marginalisation dans leur pays. »

-----

 

Avec Cridem, comme si vous y étiez...