Accueil
OCVIDH | Organisation Contre les Violations des Droits Humains|ADMIN
OCVIDH

En images : Journalistes sous contrôle judiciaire, sit-in de dénonciation des restrictions de libertés


nombre de lecture: 123


11/09/2017

Une poignée de journalistes mauritaniens de la presse indépendante a organisé lundi un sit-in de dénonciation, pendant que leurs collègues mis sous contrôle judiciaire dans l’affaire Ould Ghadda se présentaient à la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).


Le 1er Septembre dernier, la justice mauritanienne a placé sous contrôle judiciaire Ahmed Ould Cheikh, directeur de publication du Calame, de Moussa Ould Samba Sy, directeur de publication du Le Quotidien de Nouakchott, et de Rella Ba, directrice générale du portail francophone cridem.org.

"Nous sommes là pour soutenir nos collègues qui sont victimes d’une agression du fait de leur profession de journaliste qui est aussi devenu un secteur à abattre pour le régime de Ould Abdel Aziz", a affirmé à CRIDEM le journaliste Camara Seydi Moussa, par ailleurs, directeur de publication "La Nouvelle Expression".

Les journalistes qui observaient le sit-in portaient des pancartes dénonçant l’étranglement, le musellement de la presse ainsi que la confiscation des libertés.

"Faire du journalisme n’est pas un crime", pouvait-on lire sur l’une des pancartes portée par la sénatrice Malouma Mint Meidah, elle aussi, mise sous contrôle judiciaire, mais qui a tenu à témoigner sa solidarité aux journalistes mis sous contrôle judiciaire.

Par Babacar Baye NDIAYE