Accueil
OCVIDH | Organisation Contre les Violations des Droits Humains|ADMIN
OCVIDH

Justice : encore une affaire de deux poids, deux mesures


nombre de lecture: 269


07/02/2018

 

Le Calame - Il y'a quelques temps deux affaires ont défrayé la chronique : C’est l’histoire des deux poètes Ould Bouna extradé manu militari des Emirats Arabes Unis et d’Abdallahi Salem Ould Yali accusé de propos incongrus qui incitent à la tension intercommunautaire. 

Les deux poètes ont été rapidement entendus par le procureur et mis en prison. Mais après quelques manœuvres sur fond de poème dithyrambique, le poète Ould Bouna a tout simplement été élargi avec un bonus d’une voiture luxueuse que les proches du sérail lui auraient offerte après sa repentance. 

L’autre poète a eu moins de chance puisque le même juge qui a libéré Ould Bounaa ordonné le dépôt en prison d’Abdallahi Salem Ould Yali après que la justice a décidé de le mettre sous contrôle judiciaire. Et alors que les autorités judiciaires entreprenaient les procédures en vue de cela, des ordres seraient venues de ‘’quelque part’’ pour les faire reculer. 

Certains spécialistes du droit s’inquiètent de la manipulation sélective des dispositions du code de procédure pénale. Dans une publication sur son mur facebook, l’avocat Bah Ould M’Barek demande au juge des justificatifs sur cette décision à allure de deux poids, deux mesures au mieux. Dans les nombreux commentaires qui ont suivi le posting de l’avocat, certains commentateurs accusent tout simplement la justice de racisme 

Source le calame Mauritanie