Accueil
OCVIDH | Organisation Contre les Violations des Droits Humains|ADMIN
OCVIDH

Mauritanie : Barrons la route à lUPR et ses acolytes, évitons le danger de la perpétuation d’un régime autocratique


nombre de lecture: 316


10/09/2018

 

Baba Marega - Ce deuxième tour et les présidentielles qui se préparent dans les mois à venir seront déterminants pour l’avenir de notre pays et interpellent chacun de nous.

Nous devons prendre nos responsabilités historiques, il va de notre avenir et celui de nos enfants, face à un pouvoir despotique répressive et corrompu qui sème la discorde, la zizanie et la pauvreté et qui cherchera par tous les moyens à se maintenir.

Le deuxième tour est donc une occasion pour barrer la route au 3ème mandat sous toutes ses formes et sous toutes ses moutures.

Voter l’UPR au 2è tour :

C’est accepter la perpétuation des conditions de vie misérable que vivent la quasi-totalité de la population mauritanienne ;

C’est accepter la continuation des injustices sociales, politiques et judiciaires qui sont devenues les quotidiens des citoyens ;

C’est accepter la continuation d’une politique de division inter-ethnique et communautaire ;

Refus de voter l'UPR

C’est refuser d'hypothéquer l'avenir de nos enfants par le maintien cette école mauritanienne en lambeau ;

C’est refuser la continuation de la corruption à tous les niveaux de l’état et l'accaparement des richesses nationales par une poignée d'individus;

C’est refuser ce recensement ou cet enrôlement injuste et sélectif qui met en puéril l’avenir de nos concitoyens à l’étranger et transforme des milliers de mauritaniens apatrides dans leur propre pays.

C’est refuser de donner l’occasion rêver à Mohamed Ould Abdel Aziz de transformer notre constitution à sa guise.

Plébiscité les listes de l'opposition et celles de la coalition de l'opposition, C'est donner espoir à ce pays, à ce peuple meurtri par tant d’injustices, de misères, de famines, de gabegies, de corruptions, ...

C'est créer l'espoir d'une Mauritanie unie prospère où chaque communauté, chaque ethnie et chaque citoyen sera respecté et jouira de tous ses droits et assumera ses devoirs.

Maréga Baba/France